20 Années-lumière / ART CONCEPTUEL

© Thierry Pons

20 ANNEES-LUMIERE est un concept artistique sur le Temps et notre rapport au temps, composé de 9 oeuvres originales argentiques, développées et tirées sur papier, 20 ans après leurs prises de vues.

 

Durant toutes ces années, j'ai volontairement conservé la pellicule sur moi, dans mes poches de blousons, de pantalons, dans mes sacs photos, dans la boite à gants de ma voiture en plein soleil ou dans le froid humide de l'hiver, au sec dans le tiroir de mon bureau puis dans un carton du garage,

 

jusqu'au JOUR...

Film KODAK TmaxPro/TMZ 3200 – B&W.

Boitier Nikon F4 – Objectifs Nikon 80-200mm/2.8 + Nikon 28mm/2.8

Poses B (Light-painting) sur tripode Manfrotto.

20 ANS DANS LE NOIR

Que représentent vos oeuvres ?

Plusieurs cheminements ! Tout d'abord, formellement, le tracé de voitures de rallye sur une route de campagne, pendant une course en nocturne.

Puis, artistiquement, celui de traces de lumière dans "l'espace-Temps".

Et enfin, personnellement, mon parcours et mon travail de photographe pendant 20 ans.

 

Pourquoi avez-vous gardé sur vous cette pellicule pendant 20 ans ?

La première raison était d’engager un processus particulier de maturation en apportant à ces photographies une expérience « prénatale », en les exposant à la poussière, la chaleur, au froid et aux chocs, pour essayer de leur donner un grain singulier et une « couleur » unique, une saveur originale, une âme, un peu comme un vin de garde vieilli en fût de chêne qui possèdera des qualités gustatives propres et particulières suivant ses conditions de conservation.

La deuxième raison était, pour moi, plus inattendue. Pendant un certain temps, cette pellicule non-développée, ce petit objet était une sorte de talisman, un porte-bonheur, une protection contre le doute et la peur dans mon travail quotidien.

 

Commment avez-vous eu l'idée d'attendre si longtemps avant de la développer ?

Je savais que la lueur des étoiles pouvait mettre parfois des années pour parvenir jusqu'à nos yeux. Alors, je m'étais dit que la lumière circulait aussi dans le sens inverse, et que des traces lumieuses pouvaient, elles aussi, voyager à leur façon dans "l'espace-temps". Si certains astres sont même déjà éteints lorsque nous découvrons à peine leur existence, qu’en sera-t-il alors d'une lumière fixée sur une pellicule, quelques années après ? Arrivera-t-elle à voyager dans le temps comme celle des étoiles et à garder son intégrité ? C’est ce qui fait la beauté et le plaisir de la découverte, « d’attendre l’inattendu » !

 

Et quel résultat attendiez-vous finalement ?

Aucun ! J'étais en quête de hasard et de mystère, sans peur d'échouer, ni de malfaire. C'était un risque que j’avais accepté, grâce au temps et à sa profondeur. C’est une œuvre poétique, une question philosophique sur le Temps qui passe et notre rapport à celui-ci.

Ces notions sont oubliées de nos jours. Avec l’avènement de la photographie numérique, au début des années 2000, tout était devenu plus rapide et immédiat. Aujourd'hui, aussitôt après avoir « shooté », les photographes vérifient systématiquement leurs images à l’écran de leurs appareils pour contrôler les imperfections, pour vérifier si tout est correct, pour corriger, effacer et redéclencher sans cesse. Sans parler des nouvelles technologies, smartphones et autres réseaux sociaux où chacun maitrise son image avec des effets gadgets. La magie et la surprise ont disparu au profit d’un monde dogmatique où le fond n'a peu d’importance par rapport à la forme. Dans « 20 années-lumière », c'est l'inverse !

C'est une nage à contre-courant de la vie éphémère des images actuelles sur Snapchat, Instagram ou Internet en général. Seul le Temps a décidé de l’existence, la forme et de la durée de ces photos. Personne ni rien d’autre ! Encore moins un système informatique sans âme, ni corps.

© Vanessa Nourisson / Veni Vidi Prod

Quel but recherchiez-vous ?

Je souhaitais retrouver le sens originel, étymologique de la photographie : écrire avec la lumière.

Face à la saturation d’images, j'avais ressenti un besoin viscéral  d’emprunter un autre chemin, et de me tourner vers une autre pratique photographique et artistique, revenir aux origines, à mes racines et ma formation classique et argentique de photographe. C’était un véritable parti-pris, un travail sans filet depuis le début, et c’est une œuvre dont, pour une fois, personne, pas même moi, ne connaissait le résultat ni la fin. Seulement sa finalité.

Propos recueillis

par Louise Leroy.

© Veni Vidi Prod

Film documentaire de 26 mn (formats cinémascope + vidéo), produit et réalisé par l’agence VENI VIDI PROD. 

A travers cette démarche artistique, le film revient sur la pratique de la photographie argentique et traite les aspects techniques, artistiques et philosophiques de cette époque quasi révolue, pour évoquer l’évolution de notre rapport au temps.

Stardrop / "20 Années-lumière" - ©Thierry Pons
Stardust / "20 Années-lumière" - ©Thierry Pons
Doorways / "20 Années-lumière" - ©Thierry Pons

Actualités

Diffusion du film documentaire "20 Années-lumière" sur la chaine Museum TV.

+ d'infos via :

https://www.museumtv.art/programmes/images/20-annees-lumiere/

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© by LENGAS / 2021 / Ce site est la propriété de Thierry PONS qui est titulaire de tous les droits de propriété intellectuelle. Ce site constitue une œuvre protégée au titre de la propriété intellectuelle. Toute exploitation non autorisée du site ou de l’un quelconque des éléments qu’il contient sera considérée comme constitutive d’une contrefaçon et poursuivie conformément aux dispositions des articles L.335-2 et suivants du Code de Propriété Intellectuelle.